A Message from Arjun Basu, President of the NMAF

Tomorrow we gather to celebrate excellence in Canadian magazine publishing at the 35th anniversary National Magazine Awards. [Version française ci-dessous]

There are more magazines being published today than there were a year ago. More print. More digital. More everything. Every stat out there tells us that people are reading more. And that includes magazines.

The industry has been running from something, change perhaps, for the last few years, all the while running toward something as well, you could call it the future, and we’ve been doing it without thinking. There has been fear. Surely. And the flip side of fear is opportunity.

We’ve played with the shiny new toys and tried to figure out what they do. And how they change us. The scramble has been something to behold. Maybe, in a decade or so, we can all sit back and laugh.

But you know what? The delivery system doesn’t matter. Because everyone soon gets bored of that shiny new thing and then returns to demanding things that are pretty old-fashioned: Quality. Relevance. Our readers want the same thing they’ve always wanted. They might want it presented differently, but they want something that speaks to them. That entertains them. That tells them something they didn’t know. Magazines have always been about discovery. And that is truer now than ever before.

We are in an age of quality. I really believe that. We have the toys and now instead of just getting our product on the toys “just because,” we’re putting it there because that’s where it belongs. Because it makes sense. Because it’s the best way to reach our readers. Not because we “have to” be there. I believe those days are over. Thankfully.

This year’s nominations come from across the country and from across platforms. We see blogs competing against print publications. A digital slideshow competing against a more traditional photo essay. How we consume our media isn’t really important anymore. That we consume it—that’s the important thing. And we’re consuming media—Canadian media—more than ever before.

The National Magazine Awards are for you. For us. There’s nothing wrong with celebrating a job well done. I hope you enjoy the show.

Arjun Basu
President, National Magazine Awards Foundation

Mot du président

On compte aujourd’hui davantage de magazines publiés que ce n’était le cas il y a un an. Da­vantage de magazines imprimés. Davantage de magazines numériques. Davantage de tout. Toutes les statistiques confirment que la lecture est de plus en plus populaire. Et les magazines n’échappent pas à la tendance.

Depuis quelques années, l’industrie a agi à la fois en résistance à quelque chose, le change­ment peut-être, et a foncé dans quelque chose d’autre, qu’on pourrait appeler l’avenir, et nous l’avons fait sans trop y réfléchir. Il y a eu de l’appréhension. Sûrement.

Mais derrière l’appréhension se profilait une occasion. Nous avons étrenné de tout nouveaux jouets et tenté d’en mesurer le potentiel. Nous avons aussi tenté de discerner de quelle façon ces jouets nous changent. Il faut reconnaître que nous nous sommes sentis bousculés. Dans une dizaine d’années, avec le recul, peut-être nous remémorerons-nous cette période d’incertitudes le sourire aux lèvres.

Mais vous savez quoi? Le système de diffusion n’a pas de véritable importance. Parce qu’un jour ou l’autre, nous nous lasserons tous de ces nouveaux jouets et retournerons à des valeurs anciennes : la qualité; la pertinence.

Nos lecteurs continuent de rechercher ce qu’ils ont toujours recherché. Peut-être souhaitent-ils que cela leur soit présenté différemment, mais ils recherchent un contenu qui leur parle. Qui les divertit. Qui leur révèle quelque chose qu’ils ne savaient pas. La découverte a toujours été la raison d’être des magazines. Et cela vaut aujourd’hui plus que jamais.

Nous vivons une époque marquée au sceau de la qualité. Je le crois sincèrement. Nous avons nos jouets et, aujourd’hui, plutôt que de simplement diffuser nos productions sur ces jouets, «parce qu’il le faut bien», nous le faisons parce que c’est là qu’ils doivent aller. Parce que cela va de soi. Parce que c’est la meilleure façon de rejoindre nos lecteurs. Non pas parce que nous « devons » être là. Ces jours sont, selon moi, derrière nous. Et c’est bien ainsi.

Les nominations de cette année viennent de partout au pays et de diverses plates-formes. Nous voyons des blogues en compétition avec des publications imprimées. Un diaporama numérique concurrencer un reportage photo plus traditionnel. Notre mode de consommation des médias n’a plus l’importance qu’il avait. L’important, c’est que nous les consommions. Et la consommation des médias, des médias canadiens, est plus importante que jamais.

Cet événement vous est dédié. Nous est dédié. Il n’y a rien de mal à célébrer le travail bien fait. Bon spectacle !

Arjun Basu
Président, Fondation nationale des prix du magazine canadien

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s